Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

lundi 11 septembre 2017

Pitimana : la plateforme française de vente pour créateurs

Depuis quelques jours, la plateforme A little market a fermé ses portes, obligeant des milliers de créateurs à "déménager". Si des alternatives existent, le choix pour les entrepreneuses touchées n'est pas toujours facile. Certaines y verront l'opportunité d'enfin lancer leur propre site web, d'autres préféreront continuer à fonctionner via une plateforme de vente en ligne. A ce sujet, nous avons souhaité vous (re)parler d'une plateforme franco-française : Pitimana créée par Anne en 2013. Elle répond pour vous à nos questions.



1. Peux tu me redonner l’histoire de Pitimana (sa genèse, étapes clés,….) ?

Pitimana est né d'une énorme envie d'entreprendre, les idées les plus folles me sont passées par la tête, puis c'est devenu une évidence que le fait-main était ce qui me correspondait le mieux. J'ai toujours créé pour moi-même puis avec le développement des DIY sur le net, je me suis mise à bloguer en 2010 pour partager entre autre mes coups de cœur créatifs et idées créatives. De premiers liens se sont tissés avec certaines créatrices, souvent isolées sur le net. J'ai donc eu envie de rassembler mes coups de cœur sur une marketplace pour donner une meilleure visibilité aux créatrices se sentant perdues sur Internet. J'ai tout de suite décidé de sélectionner les créateurs pour ne proposer que des articles de qualité et de bon goût.

Après 1 an de travail pour développer le site, Pitimana a été mis en ligne en juin 2013 ! L'union faisant la force, les créatrices se sont mobilisées pour en parler autour d'elles, et grâce à la communication de chacun, Pitimana n'a cessé de grossir,  tout en restant une plate-forme à taille humaine, mais reconnue dans le monde du fait-main.



2. En quoi ta plateforme se diffère-t-elle des autres ?


Pitimana est une plate-forme française gérée par une seule personne. Je reste donc très proche des créateurs et à l'écoute, je ne pense pas me tromper en écrivant que ce côté humain est très apprécié par les créateurs et les clients. L'autre force principale de Pitimana est la sélection de tous les créateurs, je me refuse de proposer des créations "bidouillées" ou de mauvaise qualité. L'objectif est d'avoir des clients satisfaits qui reviennent ! Les clients découvriront tous les jours des nouveautés sur Pitimana, parfois des exclusivités, des collections capsules, des créations uniques qu'ils ne retrouveront nul par ailleurs. 

Enfin, Pitimana est bien référencé sur le net et les réseaux sociaux.  Ses 4 années d’existence lui ont permis de s'imposer comme l'une des marketplace incontournables du fait main.

3. Compte tenu de l’actualité récente d’A Little Market, quels conseils donnerais tu aux vendeurs concernés par le transfert vers Etsy pour préserver leur business créatif  ?

Etsy est une belle plate-forme, la principale difficulté étant de rester visible parmi toute la masse de créations internationales. Cela peut-être une opportunité pour s'ouvrir à un autre marché que la France. Je conseillerai aux créateurs de tenter le transfert, voir comment cela se passe, mais ne pas hésiter non plus à tenter sa chance ailleurs, comme une autre market place plus frenchy comme sur Pitimana ;)

4. Quels conseils donnerais tu aux entrepreneuses créatives voulant rejoindre Pitimana ?

Je cherche toujours de nouvelles pépites créatives et fonctionne beaucoup au feeling. Pour rejoindre Pitimana, le plus important est de créer des articles de qualité, tendance, innovants, surtout pas du bricolage, ni de la copie. Et réaliser de jolies photos pour mettre ses articles en avant, c'est un point crucial également. La vente en ligne est très exigeante, un beau produit mal présenté ne se vendra jamais. Je suis la première cliente, si les photos de me donnent pas envie d'aller voir plus loin, cela ne sera pas concluant. Être créateur sur Pitimana, c'est faire partie d'une communauté motivée, engagée et sérieuse, alors n'hésitez pas à me contacter ! 


contact@pitimana. fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire